Bonus et malus expliqués

0
182

Le bonus/malus (ou coefficient de réduction/majoration) a été créé par les pouvoirs publics afin de « récompenser » les conducteurs les plus sages en leur faisant bénéficier d’une baisse de cotisation sur leur assurance auto. Donc plus tu as de bonus et moins ton assurance est chère. Le coefficient est mis à jour à chaque date de renouvellement de ton contrat.

Comment ça marche ? A la base, tu pars du coefficient 1 qui baisse au fil des années si tu n’as pas eu d’accidents responsables : c’est le bonus. Chaque année passée sans problèmes te fera bénéficier d’une réduction de 5% sur le coefficient précédent (on multiplie par 0.95). Il faudra attendre la 14ème année pour pouvoir payer ton assurance moitié prix. Il ne peut pas être inférieur à 0.5.

Le malus, quant à lui, augmente le coefficient en cas d’accident responsable. Il en sera de 25% (multiplié par 1.25) si tu es totalement en tord, 12.5% (x 1.125) si tu l’es partiellement. Il ne peut pas dépasser 3.5. Deux années consécutives sans accidents ramènent ton coefficient à 1.

Ton bonus/malus est personnel, c’est-à-dire qu’il te suit au fil du temps, même si tu changes d’assureur ou de voiture. Il ne varie pas si :

• l’accident est provoqué par un tiers ;
• si ton véhicule a été endommagé à cause d’un cas de force majeure (catastrophes naturelles) ;
• ta voiture a été soumise à un vol, un incendie ou un bris de glace ;
• tu bénéficies du bonus maximal depuis au moins trois ans, le premier accident responsable (total ou partiel) ne t’est pas compté.

En résumé : sois prudent si tu veux voir la note diminuée !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here