Où acheter une voiture d’occasion au Luxembourg ?

0
194

Si vous habitez au Luxembourg, ou pas loin, comme le nord est de la France, ou bien la Belgique, il peut être très intéressant d’aller chercher un véhicule d’occasion au Luxembourg ! En effet, les tarifs sont très souvent beaucoup plus avantageux qu’en France… Il est donc judicieux d’aller jeter un oeil chez les revendeur Luxembourgeois, que ce soit en neuf ou en occasion. Voici une liste des choses à savoir si vous souhaitez franchir la frontière pour l’achat de votre véhicule.

Tout d’abord, il faut savoir que la TVA est plus avantageuse au Luxembourg, puisqu’elle n’est que de 17%, alors qu’en France, elle est de 20%. 3% peuvent paraître dérisoires mais sur des dizaines de milliers d’euros, cela commence à faire une certaine somme… Cependant, il faut savoir que ce taux s’applique uniquement sur les véhicules d’occasion, si vous achetez du neuf, ce sera la TVA française qui s’appliquera.

Une fois que vous avez réalisé la transaction, il faut rappatrier le véhicule en France, si vous ne savez pas trop comment faire, ne vous cassez pas la tête et faites simplement appel à un mandataire, ça ne vous coûtera pas très cher et vous serez tranquille…

Pour l’immatriculation en France, vous devrez passer par le légendaire site de l’ANTS, avec un peu de chance, le service fonctionnera correctement (après des débuts cahotiques…). Il vous faudra vous munir et fournir les pièces suivantes :

  • Pièce d’identité à jour
  • Certificat fiscal à demander auprès de votre centre d’imposition
  • Certificat de Conformité Européen : fourni par le vendeur du véhicule ou obtenu via un concessionnaire ou un constructeur
  • Facture d’achat ou reconnaissance de vente signée lorsque le véhicule a été acheté auprès d’un particulier
  • Contrôle technique valide réalisé en France pour les véhicules de plus de 4 ans
  • Demande d’immatriculation remplie
  • Justificatif de domicile

Mais avant tout ça, il va falloir régler votre achat. Et pour régler, le mieux est de se déplacer sur place, déjà pour essayer le véhicule et s’assurer que tout fonctionne comme vous le voulez, mais aussi pour engager une éventuelle négociation. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de prendre un moyen de paiement qui pourrait être “ajusté” ou “complété”… Donc si vous prenez un chèque de banque, prévoyez un peu de marge, et peut-être un peu de liquide par exemple. Et en abordant le sujet du liquide, sachez qu’il vous sera quasiment impossible de payer l’intégralité d’un véhicule en liquide, sauf s’il coûte grosso modo moins de 10 000€ ou que vous déclariez ce transport de fonds. Si vous avez une banque qui propose les virements turbo, pourquoi pas, ça se fait dans la journée et ça permet une flexibilité totale !

Penchez vous du côté de Revolut ou N26 qui proposent ce genre de services, ou même Qonto !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here